Vous êtes ici

Alexander Elder : Docteur en trading

Le système de signaux de trading Impulse a été conçu par le Dr Alexander Elder et présenté dans son livre "Come into My Trading Room". Selon Elder, "le système identifie les points de retournement où une tendance s'accélère, ou se ralentit". Le système Impluse est basé sur deux indicateurs, une moyenne mobile exponentielle sur 13 jours et l'histogramme MACD.

Disponible gratuitement auprès du Dr. Alexander Elder sur la plateforme de trading NanoTrader

Stratégies et signaux de trading : Le Système Impulse

Outils de trading : -

Vidéos des webinaires : -

Boutique : -

SignalRadar : -

Les avantages du système de signaux de trading Impulse :

  • Le système Elder Impulse peut être utilisé sur toutes les périodes.
  • Le système fournit des configurations de trading prêtes à l'emploi.
  • Les traders peuvent utiliser le système Impulse pour confirmer des configurations haussières ou baissières.
  • En plus des configurations de trading, le système Elder Impulse peut être utilisé pour prévenir les mauvaises transactions en consultant le système avant d'entrer dans une transaction.
  • Le système Impulse peut également être utilisé pour prédire des tendances ou des renversements.

Dans le système original d'Alexander Elder, la moyenne mobile identifie la tendance, tandis que l'histogramme MACD mesure le dynamique. Par conséquent, le système Impulse combine la séquence de tendance et le momentum pour identifier les signaux valides. La plateforme NanoTrader du courtier WH SelfInvest a automatisé le système grâce à une fonction Express, afin qu'il soit accessible pour chaque marché en un seul clic.

Cliquez ici pour essayer une démo gratuite en temps réel de NanoTrader Full.

1. ENTRÉES ET SORTIES

Trader comme Alexander Elder et ses stratégies de trading.

Démo NanoTrader gratuite

Un signal d'achat est donné lorsque la tendance à long terme est considérée comme haussière et que le système Elder Impulse devient haussier dans la tendance à moyen terme. En d'autres termes, le graphique hebdomadaire doit montrer une tendance haussière claire pour qu'un signal d'achat soit valide sur le graphique journalier.

Un signal de vente est donné lorsque la tendance à long terme est considérée comme baissière et que le système Elder Impulse est baissier dans la tendance à moyen terme. Par exemple, le graphique hebdomadaire doit montrer une nette tendance à la baisse pour qu'un signal de vente soit valide sur le graphique journalier.

Cependant, le système Elder Impulse a été développé pour capturer des mouvements de prix relativement courts. Elder note ce qui suit : "Le système d'impulsion vous encourage à entrer prudemment, mais à agir rapidement. C'est l'approche professionnelle du trading, tout le contraire du style de l'amateur. Les débutants se lancent dans les transactions sans trop réfléchir et prennent une éternité à en sortir. Ils espèrent et attendent que le marché tourne dans leur direction".

2. LE TRADE LONG AVEC LE SYSTÈME IMPULSE

Trader Alexander Elder : Exemple de Trade Système Impulse.

Démo NanoTrader gratuite

Dans cet exemple du future Mini Nasdaq, le système a identifié un signal long le 3 mai 2018, le système a acheté au prix de 6666,00 (flèche verte en bas à gauche). Le 25 juin, le système a clôturé la transaction au prix de 7069,50 (flèche bleue en haut à droite). Le profit total par contrat était de 8 070 $.

3. LE TRADE À DÉCOUVERT AVEC LE SYSTÈME IMPULSE

Système Impulse d'Alexander Elder.

Démo NanoTrader gratuite

Le 15 août, le système a généré un signal à découvert et a vendu un contrat à 7380, une transaction qui a clôturé avec une perte de 1058 $.
Cependant, selon les règles d'Alexander Elder, la transaction n'aurait pas été valide puisque le Nasdaq100 était alors dans une nette tendance à la hausse. En fait, les positions à découvert ne sont pas permises ici, du moins sur une base quotidienne, là où la tendance principale se manifestait. Les traders peuvent ignorer les configurations haussières si le système d'impulsion n'est pas en mode haussier (congruence entre le signal et la tendance supérieure) et ignorer les signaux baissiers si le système n'est pas en mode baissier.

4. CONCLUSION

Le système Elder Impulse peut être utilisé sur tous les horizons temporels, mais le trading doit être en ligne avec la tendance principale. Elder vous recommande de définir la période de trading et de vous y référer en tant que période intermédiaire. Multipliez cette période intermédiaire par cinq pour obtenir votre période à long terme. Les traders qui utilisent des graphiques journaliers comme période intermédiaire peuvent utiliser des graphiques hebdomadaires pour la période à long terme.

Le choix n'est pas aussi clair pour les périodes plus courtes ou plus longues. Un peu d'auto-évaluation est nécessaire ici. Les traders qui utilisent des graphiques de 10 minutes pour calculer leur période " moyenne " peuvent utiliser des graphiques de 60 minutes pour leur période " longue ".  Les traders qui utilisent des graphiques hebdomadaires peuvent se baser sur des graphiques mensuels pour obtenir une vue d'ensemble.

5. ENTRETIEN AVEC LE Dr ALEXANDER ELDER - SÉCURISEZ VOS PROFITS

Le Dr Alexander Elder, né en Estonie, ne peut pas se plaindre d'avoir une vie ennuyeuse. Après avoir fui l'Union soviétique à l'âge de 24 ans, il a tout recommencé aux États-Unis. Après son premier contact avec les marchés dans les années 1970, il est devenu célèbre grâce à ses livres à succès international « The Formula for Your Stock Market Success » et « Come into My Trading Room ». Lorsque son quatrième livre " Sell and Sell Short " est sorti en anglais en mai, il a rencontré l'éditeur de TRADERS, Felix Albus, à la FinanzBuch Verlag de Munich, pour une petite promotion de son troisième livre « Entries and Exits » qui a été récemment publié en allemand. Dans une interview, le Dr. Elder a parlé de sa vie mouvementée, de la tâche difficile de devenir un trader prospère et pourquoi il est parfois préférable d'être réaliste plutôt qu'idéaliste.

  • Dr. Elder, quelle est l'idée derrière « Entries and Exits »?

Dr. Alexander Elder : Il y a quelques années, mon éditeur américain Wiley est venu me voir et m'a demandé si je pouvais écrire un nouveau livre. Mais je n'avais pas de nouveau livre en moi. Tout ce que j'ai à dire sur le trading, vous pouvez le lire dans mes deux premiers livres. Je me suis dit que je ne devrais peut-être pas écrire sur moi, mais sur mes amis et sur la façon dont ils tradent. J'ai décidé de m’entretenir avec 30 traders, de demander à chacun d'eux de me montrer une transaction et de les interroger sur leur méthode. Quand j'ai commencé à planifier et à en parler aux gens, un de mes amis, qui est un trader qui a beaucoup de succès et qui vaut plusieurs millions de dollars, m'a dit : " Alex. Donc, vous voulez interviewer 30 personnes. Tout le monde vous parlera d’un très bon trade, un trade qui a rapporté de l'argent. Et un pauvre débutant va prendre ce livre et penser : "Le trading, c'est facile." Mais ça ne l'est pas. À ce moment-là, j'ai changé mon plan. Au lieu d’interviewer 30 personnes avec un trade chacune, j'en ai pris 16 et j'ai demandé à obtenir deux trades de chacune d'elles - un gagnant et un perdant. Chaque chapitre commence par une courte présentation de la personne en question et un tableau avec un point d'interrogation. Ensuite, en tournant la page, vous pouvez savoir si le trade en question a été gagné ou perdu. J'ai également inclus mes propres commentaires - comment et pourquoi l'opération a gagné ou perdu, sur l'entrée, la sortie, et ainsi de suite. À la fin de chaque chapitre, il y a un résumé. C'est la structure de ce livre. Personnellement, j'apprends beaucoup plus quand je perds de l'argent et c'est pourquoi ce livre contient des transactions rentables et non rentables. Vous savez, ce livre a beaucoup de succès en Amérique. Les gens sont voyeuristes. Ils veulent voir ce que font les autres. Les deux secteurs sur Internet les plus importants sont de loin les marchés et la pornographie. Pourquoi ? Parce que les gens aiment regarder. Mais on ne voit jamais les gens trader derrière des portes fermées.

  •  Donc vous diriez certainement qu'il est possible d'être un trader prospère ?

Dr. Alexander Elder : C'est possible, mais très difficile. Quiconque dit que c'est facile est un menteur.

  • Est-ce que ça vaut la peine d'apprendre, alors ?

Dr Alexander Elder : C'est possible, mais très difficile : Le trading est un mode de vie fantastique. Je peux vivre et trader partout dans le monde, mais de préférence en Amérique ou en Europe, parce que le temps est tellement fou quand je suis en Asie. Mais tant que cela fonctionne dans le temps et tant qu'il y a une bonne connexion à l'Internet - allons-y !

  • Quel genre ? Les actions, les futures, les options ?

Dr. Alexander Elder : Les actions. De janvier à mai, j'étais extrêmement occupé à préparer mon nouveau livre, alors j'ai réduit mon trading pour le moment et j'ai commencé seulement un ou deux trades sur futures. Mais j'ai quelques positions sur les actions.

  • Long ou short ?

Dr Alexander Elder : Les deux. Je gère toujours mon compte comme un petit fonds hedge. J'ai toujours des positions longues et shorts.

  • Que pensez-vous des marchés en ce moment ? Pourquoi les principaux indices ont-ils autant baissé ?

Dr. Alexander Elder : Eh bien, ils ont beaucoup augmenté, et maintenant ils vont devoir baisser à nouveau. J'ai un petit groupe de traders du monde entier, mais la plupart d'entre eux sont américains. Nous tenons une petite compétition pour le meilleur trade de la semaine. Tout le monde doit envoyer une photo, une capture d'écran de la transaction au cours du week-end. Soit moi ou mon co-gérant rassemblons ces photos et les envoyons à tout le monde. À la fin de la semaine, nous verrons laquelle a pris le plus de valeur. Cette semaine, par exemple, j'ai fait une vente à découvert sur l'Allemagne. J'ai utilisé un ETF allemand. 

  • Pourriez-vous nous montrer une de vos transactions actuelles ?

Dr Alexander Elder : Je serais heureux de le faire. Chaque fois que j'analyse un marché, je regarde ses graphiques en deux unités de temps différentes. Je prends ma décision stratégique sur le graphique à long terme et la décision tactique sur le graphique à court terme. Voici le graphique hebdomadaire de TINY, un titre sur les nanotechnologies. C'est une industrie très prometteuse. J'ai été particulièrement interpelé lorsque le titre a chuté sous son creux précédent, qu'il a touché la ligne inférieure du canal, puis qu'il est remonté. Le graphique journalier montre une forte correction, où apparemment les actionnaires inquiets sont tous sortis. Je suis entré lorsque la remontée des prix a commencé, à 5,57 $. Actuellement, je maintiens toujours cette position, car la ligne supérieure du canal sur le graphique hebdomadaire n'a pas encore été touchée.

Trader Alexander Elder.

Meilleure plateforme de trading.

L'auteur du livre de trading Alexander Elder..

Meilleure plateforme de trading.

  • Avez-vous quelque chose comme une analyse récente de la situation globale ?

Dr. Alexander Elder : Non, je ne suis pas un trader de ce genre. Je pratique deux types trading. Premièrement, le swing trading, où je garde mes positions pendant deux à trois semaines. Je suis aussi un véritable investisseur à long terme. Je peux garder une position pendant des années, mais toujours sur des actions bon marché avec une grande histoire - fidèle à la devise " buy and hold " (« acheter et garder »). D'ici vendredi, j'aurai probablement clôturé ma position short sur l'Allemagne.

  • Quel était votre critère d'entrée ? Etait-ce dû à des données fondamentales ?

Dr Alexander Elder : Non, purement basé sur les graphiques.

  • Je suis personnellement très impressionné par votre biographie. Vous êtes Estonien, vous avez étudié la médecine à l'âge de 16 ans seulement et vous êtes devenu médecin de bord dans la marine. Lorsque vous étiez basé en Afrique, vous avez fui le pays.

Dr Alexander Elder : Oui, en Côte d'Ivoire. C'était une colonie française, mais les Français géraient toujours le pays. C'était un beau pays. Aujourd'hui, c'est le chaos à l'état pur. Ce n'est pas grave. Je suis descendu du bateau soviétique, je suis allé à l'ambassade américaine et ils m'ont mis dans un avion et m'ont donné des vêtements chauds. Finalement, j'ai atterri à l'aéroport John F. Kennedy, j'y suis descendu et maintenant je suis ici. Je n'avais ni amis ni parents. Cependant, je connaissais quelques mots d'anglais. Vous savez, l'Amérique est un grand pays. L'Amérique vous donne vraiment une chance.

  • N'était-ce pas un choix difficile ?

Dr. Alexander Elder : Bien sûr que ça l'était. Ce qui est drôle, c'est que vous n'avez pas peur quand vous êtes jeune. On pense qu'on va vivre éternellement. C'est pourquoi l'armée recute des garçons qui ont peut-être 18 ou 19 ans. Si quelqu'un me mettait une arme à la main et me disait : "Allez ! Cours sur cette colline et appuie sur la gâchette", je dirais : "Non, merci, prenons plutôt un café ensemble." Mais vous pouvez prendre un jeune de 19 ans et l'envoyer en haut de cette montagne. C'est exactement l'âge auquel on pense vivre éternellement et où l’on prend ces risques grossiers. Et il le faut. Si tu ne fais pas ça à 18, 19, 20 ans - j'en avais 24 - tu peux passer le reste de ta vie comme postier. La plupart des gens ont juste peur. Je n'avais pas peur. Je détestais l'Union Soviétique. Il y a un livre, la liste des personnes recherchées par le KGB. On y trouve les noms de ceux que le KGB veut arrêter. J'y figure deux fois. J'essayais vraiment de changer le monde.

  • Que pensez-vous de la vie elle-même ? Est-ce un cadeau, une opportunité ou un devoir ? Et de quoi s'agit-il en fin de compte ?

Dr. Alexander Elder : La vie est une coïncidence. Personne ne vous consulte quand vous naissez. Vous êtes projeté dans cette vie. Et nous avons tous reçu une main de cartes. Certains obtiennent de meilleures cartes, d'autres des moins bonnes cartes. Mais le jeu continue. Parfois les gens se couchent, et parfois ils font des choses extraordinaires malgré leurs cartes minables. Vous jouez votre main et les lumières s'éteignent à la fin.

  • Donc je suppose que vous jouez aux cartes aussi ?

Dr Alexander Elder : Non, mon casino est à Wall Street. Je jouais aux cartes quand j'étais enfant. Mais je n'y ai plus joué depuis des décennies. Pourquoi jouer aux cartes quand vous pouvez allumer votre PC et que les données en temps réel affluent ?

  • Oui, vous semblez très convaincu par le trading. Revenons à votre histoire. Vous êtes arrivé à New York et ensuite ? Vous avez commencé à travailler ?

Dr. Alexander Elder : Non. Pas tout de suite. J'avais des papiers soviétiques, et je ne pouvais pas faire grand-chose. Mais il y avait une agence à New York, la Fondation Tolstoï, qui a été fondée par la fille du célèbre écrivain pour aider les réfugiés. Ils avaient une ferme en dehors de la ville avec quelques chambres, et j'y ai vécu jusqu'à ce que quelqu'un vienne et m'offre un travail. J'ai commencé à travailler et j'ai réussi tous mes examens. Puis j'ai obtenu des papiers américains et des diplômes américains. Puis j'ai enseigné la psychiatrie à l'Université de Columbia. Au milieu de la trentaine, j'ai réalisé que je connaissais beaucoup de choses sur la psychiatrie et que j'étais assez bon dans ce domaine. Bien sûr, certains étaient meilleurs, mais ils avaient tous 60 ans ou plus. Puis j'ai découvert les marchés.

  • Quels ont été vos premiers pas ?

Dr. Alexander Elder : J'ai acheté mes premières actions au milieu des années 70. L'entreprise s'appelait KinderCare. Elle avait une chaîne de magasins de garderie de style McDonald's. À cette époque, tous mes amis avaient des enfants, et la garde d'enfants les concernait tous. J'ai donc acheté des actions et le pire scénario s'est produit.

  • La société a fait faillite ?

Dr Alexander Elder : Non, j'ai gagné de l'argent. C'était la pire des choses. À ce moment-là, je croyais savoir ce que je faisais. Il m'a fallu des années pour m'en remettre.

  • Je sais de quoi vous parlez. J'ai moi-même perdu 20 000 euros qui ne m'appartenaient pas il y a environ un an (TRADERS' June 2008, cover story). C'était de loin la décision la plus formatrice de ma vie - sans elle, je ne serais pas assis ici aujourd'hui.

Dr Alexander Elder : Je pense que la plupart des gens auraient été dévastés après une expérience comme celle-là. On l'écrit comme un cauchemar et on l'oublie. Mais le fait d'avoir pu vivre une telle expérience signifie que vous pouvez en tirer des leçons précieuses. Exemple : Ne jamais parler de vos positions ouvertes ! Lorsque vous parlez de vos positions, vous y mettez votre ego. Pour moi, un trade est aussi intime et privé que le sexe. Bien sûr, quand vous rencontrez vos amis au pub à la fin de semaine, vous voulez leur dire des choses formidables, mais quand vous êtes avec votre petite amie le soir, vous ne voulez certainement pas que tous vos amis vous regardent. Cela n'aide pas l'expérience. Imaginez qu'on vous dise des choses comme : " Fais-le un peu plus vite. Non, un peu plus lentement. Un peu plus à gauche. A droite, etc."

Cela ne rend pas l'expérience elle-même plus enrichissante. C'est pourquoi le trading est fondamentalement très intime. De la même manière, je pense qu'il est absolument nécessaire de toujours utiliser un stop. J'ai toujours un certain montant que je suis prêt à perdre au maximum. Et si je gagne six pour cent en une seule fois avec mon compte, j'arrête de trader pendant un mois. C'est comme si je plaçais un stop sur moi-même. Nous passons tous par des phases où nous devenons vraiment chauds et où tout ce que nous touchons se transforme en or. Et il y a d'autres phases où tout ce que nous touchons se transforme en quelque chose d'entièrement différent. Une perte de six pour cent est un signe que les choses ne vont pas bien. Nous pouvons penser que nous sommes intelligents, mais le marché dit clairement non. C'est un jeu de vieil homme. Il y a très peu de traders de génie. Ce n'est pas comme en physique. Ici il n’est pas possible d’être un génie à 22 ans, tu ne le seras jamais. Le trading est un jeu de vieux. Il demande de la patience, de l'attention, de la vigilance - et tout ce que vous avez à faire, c'est survivre. Si vous survivez assez longtemps, vous devenez bon. J'ai tout perdu plus d'une fois. Mais je ne savais pas ce que je faisais.

  • Bien sûr, mais je pense qu'il était beaucoup plus difficile d'apprendre à trader correctement à l'époque, et je pense qu'il était beaucoup plus difficile d'apprendre à s'entraîner. De plus, je ne me suis jamais posé de questions quand j'ai commencé. Je pensais que je devais être particulièrement douée et je n'ai jamais envisagé de lire un livre ou un magazine.

Dr Alexander Elder : J'avais un bon ami qui a commencé à trader. Il a eu des hauts et des bas. Plus tard, c'est devenu très bon. Il y a une chose que j'explique à tous mes étudiants. Il y a des frais cachés : Pour chaque 100 000 $ qu'ils gagnent après mes cours, ils doivent m'acheter une bière. Je les pousse seulement parce que je veux vraiment ma bière. De temps en temps, je la prends. Mais ce garçon vient de rater la première bière. Il est arrivé à 98 000. A partir de là, il est devenu arrogant. Il pensait savoir ce qu'il faisait. Sa famille lui a donné de l'argent à gérer. Après avoir perdu tout le sien, il a utilisé la fortune familiale pour vivre. Donc, en gros, il a volé sa famille. Après ça, j'ai coupé tout contact avec lui. C'est dangereux de penser que vous savez ce que vous faites. Il y a deux ans, j'ai eu une merveilleuse expérience. Je rencontre parfois le directeur de l'école où mes enfants sont allés. Une fois, j'ai déjeuné avec lui et nous avons convenu que les deux seules matières qui doivent absolument être enseignées à l'école sont les suivantes : L'argent et les relations humaines. Tout le reste est facultatif. Il m'a demandé si je voulais enseigner le sujet de l'argent. Alors, je suis allé dans cette école et j'ai enseigné une classe de trading pendant une année entière. Avec de l'argent réel. J'ai pensé ouvrir un petit compte avec 20 000 $.

  • Quel âge avaient ces enfants ?

Dr Alexander Elder : Le plus jeune avait 15 ans, le plus âgé 18. D'abord, ils ont eu un peu de théorie, et puis nous avons commencé. J'ai dit que si nous faisions des transactions dans mon compte et que nous perdions de l'argent, ce serait mon seul problème. Mais si nous devions réussir, je répartirais les profits entre les membres de la classe. Mais quand j'ai ouvert le compte, je me suis rendu compte que je ne pouvais pas trader avec 20 000. C'était trop peu. Alors, j'ai déposé 40 000 dollars. Puis, par exemple, j'ai établi une règle selon laquelle le risque maximum était de 1 %. Donc, les enfants pouvaient commencer avec 400 dollars par transaction. Ils ont ensuite décidé d'acheter Nokia. Ils avaient tous des téléphones Nokia, donc ils voulaient investir dans Nokia. Nous avons regardé le graphique quand le prix était d'environ 18 dollars. Nous avons parlé d’objectif et de stop et nous avons décidé que si le prix tombait à 16,50 dollars, nous nous en sortirions. Très bien. Alors, combien d'actions avons-nous pu acheter ? Notre risque par action était de 1,50 $, le risque maximum étant de 400 - donc environ 250 actions. Donc, dès le début, ces enfants avaient une bonne idée du contrôle du risque. Puis, la chose la plus drôle est arrivée. Notre première transaction s'est retournée contre nous. Tous les enfants étaient assis là à faire la grimace. Je leur ai fait comprendre qu'ils avaient beaucoup de chance.

  • Ils ont eu de la chance. Comment ça s'est terminé ? Vous les avez intéressés au trading ?

Dr Alexander Elder : C'était intéressant. J'en ai jeté deux hors de la classe. Au début de l'année scolaire, je leur ai expliqué que ce serait un travail difficile et que tout le monde n'arriverait pas à la fin. Alors, comme ils n'étaient pas assez attentifs, je les ai jetés tous les deux dehors. Mais nous en avions aussi deux qui étaient très bons. L'un d'eux aurait très bien réussi, mais il n'était guère intéressé. Il avait des invitations de Harvard et du MIT, mais tout ce qui l'intéressait, c'était de coucher avec sa petite amie. Il n'était pas intéressé par le trading. C'était un garçon merveilleux, mais il s'en fichait. Dans l'ensemble, c'était quand même une bonne chose. En fin de compte, j'ai même découvert par moi-même que je faisais beaucoup plus attention à notre mini compte avec ses 40 000 $ qu'à mon propre compte de trading. J'étais désespéré de faire un profit.

  • Est-ce que ça a marché ? Vous avez fait un profit ?

Dr. Alexander Elder : Oui, nous avons fait un profit.

  • Félicitations. Pensez-vous qu'il vous faut une certaine compréhension de base des marchés ?

Dr Alexander Elder : C'est ce dont vous avez besoin. Il vous faut un concept. Si vous êtes un marin, vous devez avoir des connaissances de base sur la météo. Il suffit de regarder par la fenêtre ! Vous devez avoir une idée du soleil, du vent, du matin et du soir, etc. Mais le marché est une chose complexe. Il est aussi vaste que la médecine. Quand j'enseigne la médecine, je dis toujours qu'on ne peut jamais tout savoir sur elle. On ne peut pas être à la fois chirurgien, dermatologue et psychiatre. On peut choisir une, voire deux spécialités et devenir très doué pour ça. Il faut savoir dès le début où aller pour trouver des réponses aux questions ouvertes. On me pose parfois des questions sur l'analyse fondamentale. Mais je ne peux pas répondre. Je ne comprends pas ce sujet. C'est ma faiblesse. Je n'en suis pas fier, mais j'en suis conscient. Quand une question fondamentale se pose, je dois trouver quelqu'un qui puisse y répondre. Je ne peux pas y répondre moi-même.

  • Alors vous n'avez que des critères techniques ?

Dr Alexander Elder : Eh bien, je vais faire attention. Si vous me posiez des questions sur les options et les stratégies d'options complexes, je n'aurais pas grand-chose à dire. Il faut trouver une petite spécialité et ensuite devenir vraiment bon.

  • Devenir vraiment proftable dans ce domaine ?

Dr Alexander Elder : Ahh, on ne gagne pas dans ce domaine. Je veux dire qu'un marin ne gagne pas contre le temps. Il doit vivre avec.

  • Mais alors, d'où vient la victoire ?

Dr Alexander Elder : Eh bien, des autres traders ! Vous prenez l'argent des autres. Et les autres veulent votre argent.

  • Donc c'est un jeu à somme nulle ?

Dr. Alexander Elder : Non, ce n'est définitivement pas le cas. Il y a des frais pour chaque transaction. Donc, ce n'est pas un jeu à somme nulle, vous devez payer pour ça.  C'est pourquoi le trading est si difficile. C'est cher. Dans mon premier livre, il y a un chiffre que je pense personnellement être le plus scandaleux de tout le livre, même si presque personne ne s'y intéresse. Il s'agissait de l'impact de ces frais sur le rendement global. Je les estimais à 25 % des profits à l'époque. Imaginez cela ! Si le trading était un jeu à somme nulle, votre performance serait supérieure de 25 %.

  • Donc, si tout le monde est prêt à payer une prime et que vous vous trouvez en concurrence avec d'autres participants au marché, alors les marchés changeront en fonction de votre niveau de connaissance ou de votre comportement individuel. On pourrait alors dire que pendant le boom du Nouveau Marché à la fin des années 1990, lorsque tous les amateurs se sont mis à acheter des actions et que les prix ont grimpé en flèche, l'environnement du marché devait être relativement simple pour quelqu'un qui avait une meilleure compréhension du marché. Si vous regardez en arrière, il y a eu de belles tendances claires.

Dr Alexander Elder : Non. Plus vous étiez perspicace, plus c'était difficile. J'ai vu Amazon à 150 dollars et je me suis demandé ce que j'allais en faire. Mais un débutant arrive et fait de belles emplettes pour 150 $. Je ne savais pas quoi faire. C'était fou. En ce sens, c'était une époque où beaucoup d'expérience n'était pas un avantage. Je me trouve bien mieux dans la phase actuelle du marché. Je pense que si nous devions un jour connaître des marchés comme ceux que nous avions à l'époque, je mettrais peut-être sur pied une équipe de jeunes traders absolument inexpérimentés. Je m'occuperais alors de la gestion de l'argent et je leur dirais tout simplement : « Allez-y ! »

  • C'est un excellent plan. J'ai toujours pensé que si nous avions à nouveau des marchés comme celui-ci, n'importe quel idiot pourrait gagner de l'argent.

Dr Alexander Elder : Je ne suis pas d'accord. Vous devez être très prudent. Vous avez dit que vous avez vous-même perdu beaucoup d'argent. Une de mes règles essentielles est que vous ne devez jamais laisser un profit devenir une perte. Pour moi, c'est un comportement criminel. Peut-être pas criminel, mais une fois que vous pouvez montrer un profit raisonnable, vous devez le protéger. Comment ai-je appris cette leçon ? Je l'ai apprise en me cognant la tête contre le mur pendant 19 ans. C'est le jeu des vieillards et maintenant de plus en plus celui des femmes - mais certainement pas celui des jeunes.

  • Selon vous, quelles sont les choses dont tout trader prospère a besoin ? Combien d'années d'expérience ? Combien d'argent sur le compte ? Quelle performance ?

Dr Alexander Elder : Cela dépend. Cela dépend du montant d'argent dont vous avez besoin. Avez-vous besoin de 30 000 $ par année ? 100 000 ? 250 000 ? Et quelle performance ? George Soros réalise peut-être 30% par an. Est-ce qu'il y a de meilleurs traders que George Soros ? Peut-être que oui. Avec un petit compte, c'est tout à fait possible.

  • Vous avez dit que vous gérez votre compte comme un fonds de couverture. Qu'est-ce que ça veut dire exactement ?

Dr Alexander Elder : Eh bien, j'ai juste des positions longues et short !

  • Est-ce la seule règle ?

Dr Alexander Elder : Il y a beaucoup de règles. J'aime être impliqué des deux côtés, parce que si quelque chose d'imprévu se produit, je ne me fais jamais prendre au piège. Si l'Iran développe une bombe nucléaire et que les marchés s'effondrent, je veux avoir des positions à découvert. Imaginez que le président iranien annonce qu'il veut être circoncis et se convertir au judaïsme, alors le marché augmentera de peut-être 500 points. Ensuite, je voudrais aussi avoir quelques positions longues, bien que je ne pense pas que ce soit très probable.  Les mauvaises nouvelles sont toujours beaucoup plus probables.

  • Pouvez-vous nous montrer un autre trade, s'il vous plaît ?

Dr Alexander Elder : OK. Regardez la figure 3. Ce graphique montre un trade complet sur JetBlue, peut-être la compagnie aérienne américaine la mieux gérée. J'ai acheté un peu prématurément après que le titre a de nouveau atteint son niveau le plus bas et qu'il est reparti à la hausse. Je me suis ensuite retiré lorsque le prix a monté à la verticale et a explosé au-dessus de la ligne supérieure du canal. Un trader sérieux n'essaie jamais d‘atteindre le plus haut ou le plus bas absolu. Il y a suffisamment d'argent au milieu de tout mouvement de prix.

Exemple d'un trade par Alexander Elder.

Meilleure plateforme de trading.

  • Vous êtes un expert en psychiatrie. Comment cela vous a-t-il aidé à devenir un trader prospère ?

Dr. Alexander Elder : La psychiatrie et le trading sont à peu près la même chose. Ils sont liés à la réalité. Les gens ont des troubles nerveux, des troubles mentaux, en pensant à ceci et à cela. Cessez de vous inquiéter ! Vivez vos vies ! Faites ce qui vous plaît. La psychiatrie et une vie saine, c'est de cela qu’est fait la réalité.

Vivez tout simplement, quoi que cela signifie. Peu importe ce que vous pensez et où vont les marchés maintenant. Si vous vous trompez, où faut-il sortir ? C'est la question ! Il s'agit d'avoir une attitude réaliste face à la vie.

  • Donc la réalité signifie accepter les choses telles qu'elles sont ?

Dr Alexander Elder : Oui. La réalité, c'est regarder une courbe de capital qui monte. Si votre courbe de capital est ascendante, alors vous êtes réaliste. Si elle baisse, vous êtes un idéaliste.

Merci pour cette excellente entrevue.


Meilleur courtier pour les traders.

Téléconférences et activités gratuites

Copyright 2016-2019. WH Selfinvest, 5 rue Thomas Edison, 1445 Strassen, Luxembourg

Back to Top